Comment devient-on Dudéiste ?

Rédigé par Monk Jean Paul Aucun commentaire
Classé dans : articles Mots clés : aucun

English version Google Translation

La réponse courte serait : « En ne faisant rien » ou encore « en arrêtant de faire ».
Dans le Dudéisme rien n’est codifié, chaque livre, chaque article, chaque conseil ne sont que des pistes périssables emprunté à un moment donnée par un homme. Ces idées et opinons sont donc valables uniquement pour lui, au moment où il les a écrits.
C’est simplement en ayant conscience de cela qu’on peut parcourir librement les ressources Dudéistes et Taoïstes sans risquer de se perdre dans la croyance aveugle, le fanatisme ou le sectarisme. En piochant dans les théories des autres on se forge sa propre croyance adaptée à notre époque et notre temps. On n’érige personne en gourou, ou maître.
Il y’ autant de maître, de prêtre, et même d’autorité Dudéiste que de pratiquants.
Chacun est son propre gourou, et c’est pour cela que tout le monde peut s’ordonner prête.
La religion Dudéisme est peu être la religion la plus horizontale du monde, chacun est maître de lui-même et libre de tracer son chemin.

Tout est basé sur : « Yeah? Well, you know, that's just like uh, your opinion, man. »

Techniquement, il n y a pas de règle établie sur ce qui fait un Dudéiste ou pas.
Ce qui est Dude ou un-dude est très relatif au contexte et son opinion.
C’est comme le Ying et le Yang, chaque action porte en elle un peu de Dude et un peu de un-Dude.
La modération, la voie du milieu semble assez souvent éviter de basculer dans le un-dude.

Dans les grandes lignes et en recoupant les écrits de différent étudiants Dudéistes on peut dégager des grandes lignes qui semble tracer les contours « du mec » mais ce n’est pas à prendre en absolu.

D’après le fondateur de la religion le Dudely Lama, la seule règle véritable est « ne soit pas un connard » et cela me semble suffisant.

Pour récapituler, pour être dudéiste il suffit de ne pas être un connard et d’ « Abide » comme le Dude.
C’est-à-dire de demeurer, de se contenter de suivre le cours de la vie avec ces bons et mauvais côtés.
De prendre les choses par le côté facile, et de se détendre.

Se détendre c’est la clef pour laisser circuler la vie, et pour moi le meilleur mantra est sans aucun doute « Rien à foutre ».

Rien à foutre la vie est courte, je vis modestement, je laisse couler.
Je ne changerai pas le monde, je tâche de rester détendu et de ne pas être un connard.

En lisant ceci, on se rend compte que beaucoup de personnes sont des dudéistes anonymes, et c’est exactement ce qui est bon.
Il y a toujours des gens à l’aise, glissant dans leur époque et leur temps, ce sont les Dudes incarnés, « nos bouddhas éphémère ».

Être dudeiste s’est essayé de se détendre et de ne pas prendre les choses trop au sérieux, pour pouvoir glisser dans notre époque et notre temps. Profiter de notre courte vie avec ces hauts et ses bas sans laisser de trâce. Accepter les strikes et les gouttière. Accepter l’ivresse et les gueules de bois.

Pour être dudeiste il suffit de le vouloir, une fois qu’on s’est bien imprégné du truc et que ça colle bien.
On peut aller sur le site officiel de la religion pour flatter son égo et se faire ordonner prêtre et à notre tour répandre la bonne parole, si le cœur nous en dit.
L’ordination c’est juste pour le fun, y a rien de bien sérieux et c’est justement pour ça que c’est très sérieux.

Abide

Écrire un commentaire

Quelle est le premier caractère du mot 9vl0qp6i ?

Fil RSS des commentaires de cet article